sur

Selon le PDG de Coinbase, les crypto-monnaies constituent un refuge pour de nombreux résidents russes.

defi unsplash.jpg

Pour Brian Armstrong de Coinbase, Les crypto-monnaies offrent la possibilité aux résidents russes de se protéger contre l’effondrement de la monnaie locale, et exclue qu’il s’agisse d’un moyen utilisé par les autorités du pays pour contourner les sanctions imposées par les instances internationales.

Le PDG de Coinbase, Brian Armstrong, a partagé aujourd’hui un long fil de messages via son compte sur Twitter, dans lequel il a souligné le rôle des crypto-monnaies pour les résidents de Russie, auxquels elles servent de refuge dans le contexte de la chute de la valeur de la monnaie locale due aux sanctions imposées par les gouvernements et les entités internationales.

Les crypto-monnaies comme refuge pour les résidents russes.

Les commentaires d’Armstrong sont intervenus dans une série de messages dans lesquels il a exposé son point de vue sur les crypto-monnaies, en partant du principe qu’elles pourraient servir de mécanisme au gouvernement russe pour contourner les sanctions internationales à son encontre.

Concernant l’utilité des crypto-monnaies pour les résidents russes, M. Armstrong a commenté :

« Certains Russes utilisent les crypto-monnaies comme une bouée de sauvetage maintenant que leur monnaie s’est effondrée. Nombre d’entre eux sont susceptibles de s’opposer à ce que fait leur pays, et une interdiction leur nuirait également. Cela dit, si le gouvernement américain décide d’imposer une interdiction, nous suivrons bien sûr ces lois.

Ces propos sont intervenus après avoir réaffirmé que Coinbase ne bloquerait pas l’accès aux personnes vivant en Russie, car tout le monde mérite d’avoir accès aux services financiers, même si les lois vont dans le sens contraire.

Gardons à l’esprit qu’au début du mois, l’équipe de Coinbase a rejoint le groupe des bourses qui ont assuré qu’elles ne fermeraient pas leurs services aux utilisateurs opérant depuis la Russie, car cela représenterait une violation de leurs droits fondamentaux et beaucoup d’entre eux n’ont rien à voir avec le conflit armé que leur gouvernement pousse contre l’Ukraine.

« Ils ne constituent pas le mécanisme idéal pour contourner les sanctions ». Armstrong assure

D’autre part, Brian Armstrong a évoqué l’idée que le gouvernement russe pourrait utiliser les crypto-monnaies pour échapper aux sanctions, et a déclaré qu’il ne croyait pas à cette prémisse car elles ne sont pas le véhicule le plus approprié pour atteindre ce type d’objectif.

À cet égard, M. Armstrong a fait un commentaire :

« … nous ne pensons pas qu’il y ait un risque élevé que les oligarques russes utilisent les crypto-monnaies pour éviter les sanctions. Parce qu’il s’agit d’un grand livre ouvert, essayer de faire passer en douce beaucoup d’argent par le biais de crypto-monnaies serait plus traçable que d’utiliser des dollars américains en espèces, en art, en or ou en d’autres actifs. »

Avant cela, Armstrong a précisé que Coinbase comme beaucoup d’autres bourses réputées, sont soumises à la législation américaine et peuvent être amenées à respecter certaines règles si cela se reflète dans la loi. Cela s’applique actuellement dans le cas de personnes faisant l’objet de sanctions internationales, comme le président Poutine ou d’autres membres de son cabinet.

Demandes de sanctions contre la Russie et l’Ukraine

N’oublions pas que c’est le vice-premier ministre ukrainien, Mykhailo Fedorov, qui a demandé aux bourses de crypto-monnaies et autres institutions financières de geler les comptes des utilisateurs résidant en Russie, précisément pour empêcher l’État de continuer à financer ses actions et ses incursions guerrières en territoire ukrainien. En réponse à cela, Coinbase et d’autres plateformes ont déclaré qu’elles ne se joindraient pas à cette pétition.

Toutefois Brian Armstrong a fait remarquer que les sanctions sont une question complexe et que  Coinbase continuera à travailler étroitement sur tout changement de politique.