sur

Les fonctionnaires de la Réserve fédérale Américaine sont interdits de trading de crypto-monnaies.

10940364 1515758.jpg

La Réserve fédérale américaine a approuvé des mesures qui interdisent aux hauts fonctionnaires de négocier des crypto-monnaies et d’autres actifs.

Interdiction aux fonctionnaires de négocier des crypto-monnaies

La nouvelle règle interdit aux hauts fonctionnaires de la Réserve fédérale de négocier des crypto-monnaies, des actions et des obligations. Elle impose également une interdiction de négocier des matières premières, des devises étrangères, des fonds indiciels sectoriels, des produits dérivés et des titres d’agences, et interdit l’effet de levier et la vente à découvert.

Bien que l’interdiction ait été discutée de manière plus générale en octobre dernier les crypto-monnaies n’ont pas été mentionnées lors de ces discussions.

La politique a été officiellement adoptée aujourd’hui, le 18 février, mais ne prendra pas effet avant le 1er mai 2022. Les fonctionnaires doivent se défaire de leurs actifs dans les douze mois suivant la date d’entrée en vigueur. Dans certains cas, les fonctionnaires auront six mois pour disposer de leurs actifs. Certains fonctionnaires concernés devront également déclarer leurs investissements plus tôt.

Les fonctionnaires de la Réserve fédérale, les présidents des banques régionales, comme ceux de la Fed de Boston ou de Saint-Louis, les responsables du personnel, les responsables du bureau des obligations et d’autres employés seront soumis aux nouvelles restrictions. L’interdiction s’étendra également au Federal Open Market Committee, un groupe de haut niveau qui définit la politique financière et fixe les taux d’intérêt.

En outre, les proches des fonctionnaires, tels que les conjoints et les enfants de moins de 18 ans, seront interdits de négocier des crypto et autres actifs. D’autres membres du personnel de la Réserve fédérale devraient être soumis à l’interdiction générale à l’avenir.

La règle vise à améliorer la confiance du public

La nouvelle règle a été créée afin d’améliorer la confiance du public dans la Réserve fédérale. Selon le texte de l’annonce, l’interdiction de négociation est destinée à « soutenir la confiance du public dans l’impartialité et l’intégrité du travail du Comité en se prémunissant contre l’apparence même de tout conflit d’intérêts ».

Cette décision politique fait suite à une controverse sur les délits d’initiés au sein de la Réserve fédérale à partir de 2020, qui a vu le président de la Fed de Dallas, Robert Kaplan, et le président de la Fed de Boston, Eric Rosengren, faire l’objet d’une plus grande attention médiatique en 2021.

Cette période a également été marquée par une incertitude extrême sur les marchés en raison du nouveau coronavirus, qui a poussé la Réserve fédérale à mettre en œuvre des politiques extrêmes, telles que des taux d’intérêt réduits et d’importants achats d’obligations.