sur

Le pirate présumé de Bitfinex libéré sous caution

telefono criptomonedas quickex 9841065.jpg

Heather Morgan, accusée d’avoir blanchi 3,6 milliards de dollars en bitcoins liés au piratage de Bitfinex en 2016, a été libérée. Son mari reste en prison.

Un juge fédéral a libéré hier Heather Morgan accusée d’avoir blanchi des millions de dollars en bitcoins suite au piratage de Bitfinex en 2016.

Le mari de Morgan, Ilya Lichtenstein, sera placé en détention provisoire dans l’attente du procès. La sentence a été prononcée par Beryl Howell, juge en chef du tribunal de district américain pour le district de Columbia.

La décision de Howell fait suite aux demandes des avocats de Morgan et de Lichtenstein de permettre aux deux parties d’être libérées sous caution.

Les accusés du piratage de Bitfinex et l’affaire du bail-in.

Selon les avocats du couple, Morgan et Lichtenstein auraient pu bénéficier d’une libération sous caution pour quatre raisons principales.

La première, selon les avocats du couple, est qu’aucune des parties ne présente un risque de fuite, une préoccupation « démentie par le fait que Mme Morgan et M. Lichtenstein sont tous deux restés à leur résidence de Lower Manhattan à New York, même après avoir appris l’enquête du gouvernement les visant dans cette affaire« .

Les avocats du couple font également valoir que la détention du couple « compromettrait injustement » leur capacité à se défendre contre les accusations portées contre eux.

Enfin, la représentation légale du couple a déclaré qu’aucune des deux personnes n’a de motif de fuir, car « la plainte du gouvernement révèle des lacunes importantes dans le dossier du gouvernement contre eux. »

Arguments contre la libération sous caution

Les procureurs, à leur tour, ont énuméré plusieurs arguments contre les arguments des deux parties pour la libération sous caution.

En réponse directe à l’argument selon lequel Morgan et Lichtenstein sont restés à New York après avoir appris les charges qui pesaient contre eux, les procureurs ont fait valoir qu’aucun des deux individus n’avait probablement réalisé l’ampleur des preuves que le gouvernement avait contre eux.

Les procureurs ont également déclaré que l’accès des accusés à « des centaines de millions de dollars en cryptomonnaies pèse lourdement en faveur de la détention. »

Cela inclut les fonds qui font partie de la récente saisie par le gouvernement de plus de 94 000 bitcoins, d’une valeur d’un peu plus de 4 milliards de dollars aujourd’hui.

« Avec des centaines de millions de dollars en crypto-monnaies à leur disposition, accessibles de n’importe où dans le monde avec une connexion internet, les accusés pouvaient facilement financer une fuite des poursuites », ont ajouté les procureurs.

Les procureurs ont également ajouté que les conditions de libération sous caution proposées – détention à domicile avec surveillance locale et cautions de 5 millions de dollars pour Lichtenstein et de 3 millions de dollars pour Morgan – ne garantiraient pas le retour des accusés devant le tribunal.

« La valeur de toute caution – bien qu’importante selon toute mesure normale – est éclipsée par la valeur des fonds dont disposent les accusés s’ils choisissent de s’enfuir », ont déclaré les procureurs.

Le juge Howell a finalement décidé que Lichtenstein ne devait pas être libéré sous caution car il restait maître des fonds liés à l’affaire.

D’autre part, Morgan a été considérée comme moins susceptible d’avoir accès aux fonds prétendument liés à Bitfinex, et représente donc un risque de fuite moindre que son mari.

5426
Miss Solana