sur

Le Bitcoin se décorréle des marchés traditionnels dans le contexte du conflit entre la Russie et l’Ukraine

16190437146851 5729773.jpg

À la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la hausse du bitcoin suggère qu’il peut encore remplir sa promesse de valeur refuge.

La principale crypto-monnaie, le bitcoin, a augmenté de 15 % au cours de la semaine dernière. En revanche, les marchés traditionnels du S&P 500 et du Nasdaq ne se sont pas aussi bien comportés.

La hausse du Bitcoin et le contexte géopolitique ont conduit plusieurs analystes de crypto-monnaies à revoir leur point de l’aspect valeur refuge de BTC et cres crypto en général. En effet, ces actifs ne peuvent être confisqués ou bloqués  par les gouvernements et les entreprises privées, ce qui les rend particulièrement intéressants en période de conflit.

Si l’on compare le S&P 500 et le bitcoin, les deux ont atteint leur plus forte corrélation le 22 février, avant de chuter fortement au cours de la semaine.

La corrélation est mesurée de -1 à 1, un score négatif élevé indiquant une corrélation très faible. Un score positif élevé suggère le contraire.

Mardi dernier, la corrélation entre les deux était de 0,546, la plus élevée de l’histoire. Aujourd’hui, ce chiffre a chuté à 0,461, soit une baisse de 15,56 %.

Au cours du mois dernier, le S&P 500 a chuté de plus de 6 %, tandis que le NASDAQ a enregistré une performance tout aussi mauvaise sur la même période. Le bitcoin et l’ethereum sont en hausse d’environ 18 % sur la même période.

Un examen attentif de certaines actions, telles que Block (anciennement Square), Coinbase et PayPal, permet également de dresser un portrait intéressant de l’orientation des investisseurs. Au cours des 30 derniers jours, Block (SQ) a augmenté de 10,5 %, Coinbase (COIN) de 4,7 %, mais PayPal (PYPL) a perdu près de 20 %.

Le fait que Block et Coinbase performent aussi bien que les crypto-monnaies telles que le bitcoin suggère que le marché les considère de la même manière. PayPal, cependant, semble être fermement enfermé dans la catégorie de la finance traditionnelle, malgré les mouvements de la société dans l’espace des crypto-monnaies.

Cependant, il faut plus de temps avant de pouvoir confirmer une dissociation complète entre les deux indices.

Néanmoins, les données suggèrent qu’une tendance intéressante se dessine.

Auparavant, lorsque la Réserve fédérale a indiqué qu’elle commencerait à relever les taux d’intérêt en novembre, tous les marchés financiers, y compris les crypto-monnaies, ont pris un grand coup. Le jeudi noir de mars 2020, lorsque l’ampleur de la pandémie est devenue évidente, les deux marchés ont également chuté simultanément. Il semble maintenant que cette tendance ne soit plus la même.