sur

La Louisiane propose un projet de loi autorisant les dons en cryptomonnaies aux campagnes politiques

flag of louisiana.svg .png

Une proposition de loi à la Chambre des représentants de Louisiane vise à autoriser officiellement les campagnes politiques à recevoir des dons en crypto-monnaies. 

Le projet est parrainé par le représentant Mark Wright et propose que les contributions en crypto-monnaies puissent être acceptées par les candidats, les titulaires de fonctions et les comités politiques. Les candidats seront également tenus d’enregistrer et de divulguer tout don en cryptomonnaie.

Mais le projet de loi précise également que les candidats ne pourront pas effectuer de transactions directement en crypto, et uniquement en les convertissant en fiat. En substance, le projet de loi vise à reconnaître les dons en crypto-monnaies comme une forme de contribution « en nature« , c’est-à-dire un bien ou un service autre que de l’argent. Au niveau fédéral, les crypto ne sont pas reconnus comme une monnaie légale.

Le projet de loi vise également à définir la crypto comme une monnaie virtuelle en vertu de la loi de la Louisiane.

Les États américains adoptent la crypto

Plusieurs États américains ont adopté des lois adoptant les crypto-monnaies sous une forme ou une autre, dans l’espoir de tirer parti de l’essor du marché au cours des dernières années. Plus récemment, la Virginie a approuvé une loi qui permettra aux banques de proposer des services de garde de crypto-monnaies.

Le mois dernier, le Colorado a déclaré qu’il commencerait à accepter le bitcoin et d’autres altcoins populaires comme paiement des impôts. Le Wyoming a autorisé la création de banques axées sur les crypto-monnaies, tandis que l’Oklahoma a introduit une législation qui permettra d’utiliser les crypto-monnaies pour effectuer des transactions dans les agences gouvernementales.

Données de la National Conference of State Legislatures montrent que 33 États avaient introduit une législation concernant les crypto-monnaies en 2021.

La Louisiane elle-même avait adopté une loi sur les entreprises de monnaie virtuelle en 2020, devenant ainsi le deuxième État après New York à exiger des entreprises de crypto qu’elles obtiennent une licence pour opérer dans l’État.

5426
Miss Solana