sur

La Commission européenne envisage une législation sur l’euro numérique pour 2023

europe crypto

La Commission européenne souhaite créer un cadre juridique pour l’émission d’un euro numérique.

L’euro numérique pourrait obtenir le feu vert l’année prochaine

L’UE aura peut-être un jour un euro numérique, mais ce ne sera pas cette année.

Selon Mairead McGuinness, commissaire européenne chargée de la stabilité financière, des services financiers et de l’Union des marchés de capitaux, le projet de loi établissant le cadre dans lequel fonctionnerait un euro numérique ne devrait pas être présenté avant fin 2023.

La législation sera utilisée par la Banque centrale européenne comme base juridique pour l’établissement d’une monnaie numérique de banque centrale.

L’initiative législative comprendra également une couverture complète des paiements instantanés à l’échelle de l’UE par Sepa Instant transfert de crédit au début de l’année prochaine et objectif d’aborder le marché fragmenté des paiements transfrontaliers en temps réel. Il vise également à stimuler les initiatives de banque ouverte dans toute l’Union européenne.

Bien qu’il n’y ait pas beaucoup de détails, Mairead McGuinness, chef des finances de l’UE a annoncé les projets législatifs de la Commission lors d’une conférence sur les technologies financières, mercredi matin.

Lors de l’annonce, McGuinness a déclaré, « Notre objectif est de déposer un projet de loi au début de 2023. Une consultation législative ciblée dans les semaines à venir. »

La BCE procède actuellement à des essais internes de l’euro numérique et prévoit de développer un prototype d’ici à la fin de 2023. Les décideurs politiques ont commencé à mener ces essais en raison de la popularité croissante des crypto-monnaies et de la pression exercée par les géants de la technologie, qui développent de nouvelles méthodes de paiement avec des actifs numériques.

Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE, a déclaré aux membres du Parlement européen à la mi-novembre :

« Si nous ne satisfaisons pas cette demande, d’autres le feront. En tant que colégislateurs, vous jouerez un rôle clé dans toute modification du cadre législatif de l’UE qui pourrait être nécessaire pour introduire un euro numérique. »

Bien que les décideurs politiques au sein de la Commission et dans toute l’Europe soient déjà en train d’élaborer une stratégie pour l’introduction de l’euro. sur le site avec l’idée d’une CBDC, c’est le Conseil des gouverneurs de la BCE qui aura le dernier mot sur la nécessité d’un euro numérique.