sur

Appel à une Réglementation Complète des Cryptomonnaies au Nigéria pour Lutter contre les Crimes Financiers Liés aux Actifs Numériques

appel a une reglemen

La nécessité d’une réglementation renforcée des cryptomonnaies au Nigéria se fait sentir, alors que les experts du secteur appellent à des mesures législatives pour endiguer les crimes financiers associés à ces actifs numériques. Le co-fondateur de la société de services d’intelligence blockchain A&D Forensics a récemment mis l’accent sur l’importance d’une régulation complète dans le secteur des cryptomonnaies, soulignant le rôle crucial des banques dans la vérification des fournisseurs de services avant de leur accorder un accès aux comptes.

La lutte contre les crimes financiers liés aux cryptomonnaies

Le paysage financier nigérian est confronté à un défi de taille avec l’émergence et la popularisation rapide des monnaies virtuelles. Ces actifs digitaux, bien que représentant un potentiel économique considérable, sont aussi vecteurs de risques en matière de criminalité financière. Les fraudes, le blanchiment d’argent, voire le financement du terrorisme, sont autant de maux qui peuvent être facilités par l’anonymat et la décentralisation inhérents aux cryptomonnaies.

Dans ce contexte, la mise en place d’une réglementation stricte est prônée par Adedeji Owonibi, co-fondateur d’A&D Forensics. Ce dernier insiste sur la responsabilité des institutions bancaires dans l’examen rigoureux des Prestataires de Services en Actifs Virtuels (VASP) avant toute ouverture de compte, afin d’empêcher ces derniers de devenir des canaux pour des activités illicites.

Le cadre réglementaire nigérian en question

Bien que la Commission nigériane des échanges et valeurs (Nigerian Securities and Exchange Commission) ait commencé à s’intéresser à la régulation des cryptomonnaies, il n’existe pas encore un cadre clair et opérationnel. Cette absence laisse place à une zone grise où opèrent les acteurs du marché crypto sans supervision adéquate.

  • Etablissement d’un cadre légal pour les transactions en cryptomonnaies
  • Vérification obligatoire des VASP par les banques
  • Renforcement du contrôle sur les transactions digitales pour prévenir le crime financier

L’appel à une réglementation complète se fait donc entendre avec force, afin que le Nigéria puisse bénéficier pleinement du potentiel économique offert par les cryptomonnaies tout en protégeant ses citoyens contre les risques qui y sont associés.

L’urgence d’une action législative concrète

L’expertise locale en matière de blockchain et le plaidoyer pour une intervention législative soulignent l’urgence d’agir. La formation continue en conformité crypto dispensée par A&D Forensics vient appuyer cette démarche, visant à éduquer et outiller les institutions financières face aux défis posés par ces nouvelles formes monétaires.

Au-delà de la réduction du crime financier, une régulation adéquate peut également servir d’accélérateur pour l’innovation financière au Nigéria. En effet, un environnement régulé inspirerait davantage confiance aux investisseurs et contribuerait à stabiliser le marché local.